Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Tourisme : la destination Algérie relancé avec le retour du tour-opérateur Nomade Aventure

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Ayoub C./synthèse agences

    C’est un évènement de taille dans l’environnement touristique algérien ce retour de l’important tour-opérateur français Nomade Aventure. Ce dernier voyagiste, qui a annoncé son retour en Algérie ce lundi 19 novembre, huit ans après avoir interrompu sa destination sud algérien, est réputé pour des randonnées dans sud algérien. Et dès qu’il a annoncé son retour, « Nomade Aventure » s’est immédiatement mis dans le bain en proposant, dès le mois de janvier prochain, six voyages dans le sud algérien à travers Illizi, Tamanrasset et Adrar. "Partez en voyage en Algérie, l’un des pays les plus fascinants du monde et d’Afrique du Nord. Découvrez un héritage culturel vieux de plusieurs millénaires et des paysages sahariens parmi les plus vierges et les spectaculaires au monde", est-il écrit sur le site officiel de Nomade Aventure. Sa première offre, une randonnée dans les massifs de l'Atakor et du Hoggar. Cette randonnée est suivie d'une autre dans la région au cœur du Hoggar et de l'Assekrem avec une ascension du mont Tahat (2.908 m) et la montée de l'Assekrem vers l'ermitage de Charles de Foucauld. Nomade Aventure propose également une randonnée à pied et à dos de dromadaire entre Timimoun et les dunes du Grand Erg Occidental, en plus d'un autre circuit à travers les Ksours du Gourara qui mènera ses voyageurs jusqu’à un océan de dunes pour bivouaquer autour de feux de camps sous l’un des cieux les plus étoilés. "De la Tadrart à Essendilène et de l’Ahnet à l’Immidir, un trek en Algérie vous offrira des paysages somptueux et désertiques quasi surréalistes aux couchers de soleil féeriques", a-t-il écrit sur son site, proposant de découvrir "les secrets cachés" de l'Ahnet et de parcourir les Ajjers en compagnie des caravanes chamelières. Nomade Aventure, qui programme une centaine de destinations, a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires supérieur à 21 millions d’euros. L’espoir est permis pour la relance du secteur touristique algérien, car le retour de cet important voyagiste dans le circuit au sud de l’Algérie et il est quasiment sûr que d’autres tours-opérateurs suivront.

    Connexion ou Créer un compte