Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Femme des pays de l’UMA, Bouteflika a-t-il permis aux algériennes de surclasser leurs voisines en Tunisie et au Maroc ?

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Rania Z.

    Indiscutablement, le président Bouteflika aura tout donné à la femme algérienne. Et, s’il est applaudi par les femmes, les hommes ne voient pas d’un bon œil toute cette protection – domination accordée aux femmes, grâce à un renforcement des textes législatifs en faveur de la gent féminine, parfois à la limite de ce qui est permis par la chariaa.  C’est même devenu un sujet de raillerie dans les discussions des hommes, qui reprochent, quant à eux, au président Bouteflika tous ces avantages, toutes ces libertés, accordés à la femme au détriment des droits pratiqués presque naturellement par les hommes dans une société patriarcale. Résultat, le président Bouteflika avait gagné la sympathie des femmes, des électrices en force (les femmes constituent plus de la moitié du corps électorale et c’est la tranche de population où l’abstention est très faible). Ainsi en a témoigné la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia. Elle  a mis en exergue à Tunis, à l’occasion de la première réunion maghrébine des ministres chargées de la Condition de la femme des pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA), tenue les 10 et 11 août, les acquis de la femme algérienne, consolidés dans tous les domaines, durant les deux dernières décennies, grâce à "la volonté politique et aux orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", devait-elle souligner. Elle a également évoqué la consécration du principe de parité dans le marché du travail et dans les postes de responsabilité, en vertu de la Constitution amendée de 2016", et elle aurait pu ajouter que l’Algérie est un pays où les femmes trouvent plus facilement des postes d’emploi, parce qu’elles acceptent des salaires très bas et elles sont plus disciplinées que les hommes. Il faut quand même reconnaître que la femme algérienne est aujourd’hui présente dans tous les secteurs, souvent majoritaire dans certains domaines. Sans oublier leur entrée fracassante au sein des assemblées élues, locales et nationales, grâce aux quotas de 30 % offert aux femmes par le président Bouteflika. Et, selon Mme Eddalia, "les efforts se poursuivent, à tous les niveaux, pour conforter les acquis de la femme et assurer son émancipation en vue d'atteindre les objectifs du développement durable (ODD) 2030, outre l'Agenda Afrique 2063".

    Connexion ou Créer un compte