Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Pas de procès de l’affaire de la tuerie de la mosquée de Québec

    Bien sûr, l’accusé n’échappera pas au risque d’une peine cumulative de 150 ans (la peine la plus lourde de l’histoire du Canada) suite aux 12 chefs d’accusation retenus, mais il n’y aura pas de procès de cette affaire, puisqu’il a plaidé coupable aux chefs d’accusation d’homicide et de tentative d’homicide qui pesaient sur lui à la suite de la tuerie de la mosquée de Québec. «J’ai choisi de plaider coupable. Dans mon cœur, ça fait longtemps que j’y pense. Je veux plaider coupable à l’ensemble des accusations pour éviter un procès... éviter aux victimes et aux familles de revivre la tragédie», a déclaré le meurtrier Alexandre Bissonnette, celui qui a tué, au mois de janvier 2017, 6 fidèles et blessés 6 autres fidèles qui se trouvaient dans la mosquée. Pour l’ancien président et administrateur du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), Mohamed Labidi, «c’est un soulagement. On a évité un long processus judiciaire avec la déclaration de culpabilité. Ça permet de soulager toute la communauté et surtout les familles des victimes», a-t-il estimé le mercredi 28 mars à la suite de ce nouveau développement dans l’affaire criminelle. Le meurtrier a, quant à lui, exprimé ses regrets devant le juge, en déclarant qu’ « en cet instant que je suis libre de vider mon cœur et mon esprit, j’aimerais vous dire à vous et à tous que chaque minute de mon existence, je regrette amèrement ce que j’ai fait... les vies que j’ai détruites. J’aimerais pouvoir vous demander pardon pour tout le mal que je vous ai fait, mais je sais que mon geste est impardonnable. Si au moins, en plaidant coupable, je peux faire un peu de bien dans tout ça, alors, ça sera déjà ça de fait. C’est pour ça que j’ai plaidé coupable devant vous ». Regrets réels ou simulés, personne n’est prêt à lui pardonner les actes sauvages et abominables qu’il a commis.

    Connexion ou Créer un compte