Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Les émiratis à l’assaut des entreprises publiques algériennes

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Mouloud M

    Déjà actionnaire dans la Société nationale des tabacs et allumettes SNTA, les émiratis mettent plein pied dans le complexe sidérurgique d’El Hadjar. "Emarat Dzayer Steel", le nom de cette nouvelle société mixte, représentant un investissement de 1,6 milliard d'euros, sera créée en partenariat entre le groupe Sider (31 % des actions de la société), le complexe Sider El Hadjar (20 %) et le partenaire émirati Groupe Dzayer Emarat (49 %). Outre la promotion de l’industrie sidérurgique, ce projet générera 1.600 emplois directs et permettra la réintégration de l’unité de fabrication de tubes sans soudure au tissu sidérurgique d’Annaba par l’intégration de 400 travailleurs relevant de cette unité. Le complexe Sider El Hadjar qui accueillera Emarat Dzayer Steel occupe un terrain de 840 hectares et emploie 5.000 travailleurs et produit 260.000 tonnes par mois de produits sidérurgiques. Pour rappel, le groupe Sider Annaba, qui vient à peine de sortir d’un partenariat conclu par un échec avec le Hindou Mittal, se trouve à la recherche frais pour mettre en application son plan d’investissement. Avalisé fin mars par le Conseil des participations de l’Etat, la société, soumise à la loi algérienne, sera installée sur le site du complexe El Hadjar, dans la commune de Sidi Amar, sous l’appellation "Emarat Dzayer Steel", a indiqué dimanche le directeur de la communication du groupe Sider Annaba, Hicham Bamoune. La part de 20 % du complexe Sider El Hadjar qui accueillera cette société mixte sur 120 hectares est constituée d’un ensemble d’équipements et structures relevant du complexe.

    Connexion ou Créer un compte