Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Crimes commis contre les civils palestiniens, l’ONU condamne Israël

    Le texte présenté au vote par l’Algérie et la Turquie demande des mesures pour protéger les civils palestiniens.

    L'Assemblée générale des Nations unies a adopté mercredi 13 juin à une forte majorité un projet de résolution condamnant Israël pour la flambée de violences meurtrières à Gaza, et a rejeté un texte présenté par les Etats-Unis pour faire condamner le Hamas pour ces mêmes violences. Donc, malgré une opposition des Etats-Unis, l’ONU a condamné ce mercredi 13 juin Israël (120 voix sur 193, avec huit votes contre et 45 abstentions) pour les crimes commis contre les civils palestiniens après les émeutes frontalières à Gaza. L’Assemblée de 193 pays a voté d’abord sur l’amendement américain, proposant de condamner Hamas, qui a été rejeté par les votants,  avant de passer au texte entier, qui demande des mesures pour protéger les civils palestiniens, lequel texte a été présenté par l’Algérie et la Turquie au nom de la Ligue arabe et de l’Organisation de la coopération islamique (OCI). Le texte appelle à l’adoption de mesures pour protéger les civils palestiniens, après qu’au moins 129 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza par des tirs israéliens depuis le début, fin mars, d’émeutes le long de la clôture frontalière. Aucun Israélien n’a été tué. Alors que le Hamas a reconnu que 50 de ses membres figuraient parmi les morts. Notons également que le texte soumis à l’Assemblée onusienne déplore un usage « excessif, disproportionné et indiscriminé de la force par les forces israéliennes contre les civils palestiniens » mais critique aussi « le tir de roquettes de la bande de Gaza contre des zones civiles israéliennes ». Rappelons dans ce contexte que l’Assemblée générale de l’ONU avait tenu un vote tout aussi conflictuel sur le conflit israélo-palestinien en décembre, quand elle avait rejeté la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade de son pays. Mais les américains ont ignoré ce rejet et ont bien transféré leur ambassade vers El Qods. C’est que, contrairement à celles du Conseil de sécurité, les résolutions de l’Assemblée générale ne sont pas contraignantes et il n’y a pas de veto.

    Connexion ou Créer un compte