Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Algérie : dure, très dure la reprise à la fin des vacances…au temps du choléra

    C’est le grand retour des vacances, la reprise du boulot et la préparation de la rentrée scolaire, et rien n’est plus épuisant. « Les choses bien finissent toujours trop vite », disait un fonctionnaire qui renouait avec les embouteillages sur les routes et l’atmosphère asphyxiante du bureau après un mois de congé. Le temps paraissait interminable au travail, dure, très dure, voire une grande souffrance pour certains, de reprendre le travail après avoir coupé avec la routine durant 30 jours de congé. Dans quelques secteurs où l’épidémie du choléra a sonné l’alerte générale, les agents et les cadres fonctionnaires n’ont pas le temps de s’acclimater, puisqu’ils doivent immédiatement se jeter dans le bain. L’accueil au travail est un véritable supplice, on n’a pas eu le temps de souffler qu’on nous a confié du travail urgent, une urgence recommandée par le risque de propagation de l’épidémie du choléra, nous dira un travailleur dans le secteur de la santé. Pareil pour les personnels administratifs du secteur de l’éducation, qui ont reçu des instruction pour tout mettre en œuvre afin que les établissements scolaires soient propres sur tous les plans le jour de la rentrée scolaire, le 5 septembre prochain, qu’on n’a pas voulu décaler pour éviter le risque énorme de propagation de l’épidémie du choléra si jamais un élève atteint transmettait la maladie à ses copains, plus de 9 millions sur le territoire national qui rejoindront les bancs des classes le 5 septembre. Une situation stressante. Et, il faut impérativement bien se préparer pour éviter le scénario du pire. Fini la détente, l’insouciance loin des obligations professionnelles. C’est la reprise à 1000 à l’heure pour certains corps professionnels et beaucoup n’arrivent pas à suivre le rythme. On a presque envie de prolonger avec des arrêts de maladie, avouent quelques travailleurs des secteurs de la Santé, de l’Education et des collectivités locales, trois secteurs concernés de près par l’alerte au choléra.

    Connexion ou Créer un compte