Logo

La Nouvelle-Calédonie reste française

A l’issue du référendum, ce dimanche 4 novembre, sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, les résultats ont penché pour le « non » à l’indépendance à un taux de 56,9%, le «oui» obtiendra 43,1 % des votants. Un référendum qui a enregistré une participation « historique » avec de participation autour de 80%. Selon des comptes des agences de presse qui ont assuré la couverture médiatique de cet évènement, le résultat a été accueilli calmement par la population, mais on enregistre quelques incidents déplorables, dont sept véhicules brûlés sur un parking et quelques caillassages, sans faire de victimes. L’issue du vote a permis aux autorités française, le président Macron, de pousser un grand ouf de soulagement. Rappelons que lors du référendum sur l’autonomie de l’Algérie, tenu le 8 janvier 1961, les électeurs qui ont eu à se prononcer par « oui » ou par « non » sur la question suivante : « Voulez vous que l'Algérie devienne un État indépendant coopérant avec la France dans les conditions définies par les déclarations du 19 mars 1962 ? », ont massivement voté « Oui » (99,72 %).

Site développé par © ARIS WEB DZ | Création site web algérie