Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    L’Algérie soutient les conclusions de la justice saoudienne dans l’assassinat de Khashoggi

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Amine T

     A quelques jours de la visite du prince héritier Mohamed Ben Selmane en Algérie, une visite annoncée pour le 6 décembre prochain, l’Algérie a cru bon d’apporter le soutien à son illustre hôte dans l’affaire du meurtre du journaliste Kashoggi dans le consulat de l’Arabie Saoudite à Istanbul, en se fiant aux conclusions de la justice saoudienne. A travers une déclaration du porte parole du ministère des affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, l’Algérie a  condamné le meurtre du citoyen saoudien Jamal Kashoggi, tout en exprimant sa "conviction" que la justice saoudienne saura faire la lumière dans cette affaire. Le porte parole du MAE a rappelé que "L'Algérie, qui est liée à l’Arabie Saoudite par des relations étroites de fraternité, de coopération et qui partage avec elle un destin commun, exprime sa conviction que la justice saoudienne saura faire toute la lumière sur ce  meurtre", a précisé le porte-parole du MAE. L’Algérie qui condamne avec la "plus grande vigueur l’horrible assassinat du citoyen saoudien, prend acte des conclusions auxquelles est parvenue la justice saoudienne concernant les circonstances de la perpétration du crime et l’identité de ceux qui l’ont ordonné et exécuté",  a souligné M. Abdelaziz Benali Cherif notons que la visite en Algérie du prince héritier de l’Arabie Saoudite est critiquée par les internautes, qui ne veulent pas de cet hôte encombrant. Pour ce qui est de la visite en Tunisie, allant plus loin que les réactions sur internet, un groupe de 50 avocats portera plainte contre la visite du prince héritier saoudien. Me Nizar Boujlel, coordinateur du groupe des 50 avocats pour la défense des libertés a expliqué que des journalistes, des blogueurs et des avocats leur ont chargés de porter cette plainte devant les tribunaux tunisiens, sur fond de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashogghi. Mohamed Ben Salmane est attendu, le mardi 27 novembre à Tunis, dans le cadre d’une tournée qu’il effectuera dans plusieurs pays arabes dont les Emirats arabes unis, le Bahreïn, l’Egypte, l’Algérie et la Mauritanie. Mais, sur le plan officiel, les affaires sont les affaires, et l’Algérie ne va manquera cette occasion pour améliorer le climat des affaires entre les deux pays,  surtout que le Royaume Wahhabite ne semble pas en bons termes avec son allié marocain.

    Connexion ou Créer un compte