Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Le FCE d’Ali Haddad reconnu officiellement comme syndicat des patrons

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Amine T

    A un moment crucial dans la vie politique de l’Algérie, le Forum des chefs d’entreprises (FCE) annonce à travers un communiqué, rendu publique ce lundi 4 février, avoir obtenu son agrément de syndicat, le premier syndicat des patrons en Algérie. Ce n’est pas une surprise, puisque cela a été annoncé en milieu du mois de décembre dernier, par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la sécurité sociale, Mourad Zemali, qui avait déclaré, devant l’assemblée du FCE, réunie pour élire son président (Haddad reconduit pour 4 ans au poste de président), qu’il s’agit de quelques et le Forum des chefs d’entreprise (FCE), deviendra officiellement syndicat des patrons.  Le ministre avait à l’occasion salué « l’attachement des responsables du FCE au respect des lois de la république ». « C’est très important », a-t-il soutenu, rappelant qu’il y a eu « plusieurs réunions » dernièrement après avoir « reçu la demande d’agrément » comme syndicat des patrons. Pour rappel, en août dernier, les autorités à travers le département de Mourad Zemali, ont signifié une suite négative à la demande de reconversion de l’organisation de Ali Haddad, avançant un « non-respect de la procédure réglementaire », car l’assemblée générale organisée en janvier 2018 aurait entériné la dissolution du FCE, ce qui a placé ce dernier en situation illégale vis-à-vis de la loi. Ce refus des autorités adonné lieu à des lectures qui laissaient croire à « un lâchage » du patron de l’ETRHB, par le cercle présidentiel. Mais, plus que jamais, les uns ont besoin des autres, et les intérêts ont primé sur toute autre considération. Il est clair que maintenant, le FCE va financer en grande partie la campagne présidentielle du candidat président Abdelaziz Boutelika. « Le FCE, de son côté, s’est félicité de l’aboutissement du processus de création du syndicat des Chefs d’entreprise, lancé en juin dernier, processus mené dans le respect de la réglementation et des lois de la République, en étroite collaboration avec les services du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale », peut-on lire sur son communiqué.

    Connexion ou Créer un compte