Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Gaïd Salah change de cap dans ses propos, ses intentions restent à éclaircir

    Quel sens donner aux dernières déclarations du vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat-Major de l’Armée nationale populaire, le Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaid Salah, soutenant que l'Armée nationale populaire (ANP) et le peuple partagent tous les fondements d’une vision unique du futur de l’Algérie ? Certains y verront un revirement de ton et de position du vice-ministre de la Défense, qui ne faisaient ces derniers temps que rappeler les mise en garde au sujet de la stabilité du pays et de la sécurisation des élections. Car, à lire la dernière déclaration, on comprendrait que l’Armée admet un retrait du président Bouteflika de la prochaine élection présidentielle, ainsi que du vice-ministre de la défense lui-même, comme le veut la vision du futur de l’Algérie par le peuple, et que partage l’Armée, selon les propos du vice-ministre de la Défense. Mais cela ne semble guère le cas, puisque le pouvoir fonce tête baissée vers la tenue de l’élection présidentielle le 18 avril prochain, avec comme argument qu’il n’y aura pas de 5e mandat, du moment que le président Bouteflika promet, jure par Dieu et le peuple, qu’il se retirerait dans moins d’une année en organisant des élections anticipées, où il ne sera pas candidat. Dans ce cas, ni le président Bouteflika ni son vice-ministre de la défense ne semblent pas avoir entendu la voix du peuple, qui exige leur départ dans l’immédiat et sans condition.

    Connexion ou Créer un compte