Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Approvisionnement gratuit de la France en gaz et pétrole algériens...la bombe de Benflis pour désintégrer le clan Bouteflika

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Mouloud M

    Kissari Mahmoud, membre du Conseil de la nation (Sénat), a adressé une question orale au nouveau Premier ministre, Noureddine Bedoui, sur le fait de l’approvisionnement gratuit de la France en gaz et pétrole algériens, en lui demandant des explications et des réponses au plus vite, en raison de la phase sensible que traverse le pays. Cela a eu lieu après une déclaration, très tardive, de l'ancien Premier ministre, Ali Benlis, dans laquelle il déclarait que son principal désaccord avec le président Abdelaziz Bouteflika en 2003 concernait la nouvelle loi sur les hydrocarbures. "Le peuple algérien doit savoir que la loi sur les hydrocarbures n'a pas été adoptée par le gouvernement pendant la période où j'étais Premier ministre et j'en suis fière", a-t-il déclaré dans un entretien, diffusé le 19 mars derniers sur la chaîne El Bilad TV. Soulignant que sa démission était le résultat de son désaccord et de son opposition au président de la République dans le cadre des accords sur les hydrocarbures et de la loi afférente, affirmant qu'il fournissait gratuitement à la France du gaz et du pétrole algériens. Notons que cette déclaration vient très en retard, soit près 16 ans après, chose qui suscite nombre d’interrogations, notamment le pourquoi du silence de Benflis durant toute cette période au sujet d’une affaire qui relève de la plus haute trahison ? D’un autre côté, on s’interroge, donc, au sujet de la véracité de ces graves déclarations à propos d’un approvisionnement gratuit de la France en gaz et pétrole algériens. Si la réponse est non et que la déclaration de ce dernier n'est pas vraie, nous demanderons toute preuve à cet égard. Nous exigeons également que la partie responsable soit tenue pour responsable et les conséquences qui en découlent. Si la réponse est correcte, quels sont les circonstances et les motifs qui ont contraint l'Algérie à signer un accord aussi humiliant ? Quand cet accord a-t-il été signé? Et qui est le gouvernement qui a passé cette convention humiliante? Un gros scandale qui n’a d’égal que la plus haute trahison. Tant de questions qui restent pour le moment sans réponses, mais la vérité finira bien par éclater au grand jour. Tout comme ces déclarations qui se suivent ces derniers jours, trop tardives également, notamment celle faite par Seddik Chiheb, le porte parole du RND, au sujet des parties occultes qui gèrent le pays, et qui doivent faire l’objet de plus d’éclaircissements.

    Connexion ou Créer un compte