Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    FCE : soutien total au Hirak et à l’armée, pas un mot au sujet de l’ex. patron des patrons

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Ayoub C.

    Le roi est mort vive le roi. Sans anticiper ou préjuger au sujet des positions du FCE, cette organisation syndicale naguère très proche du cercle présidentielle, sa réaction de soutien au Hirak et à l’armée, tout en ignorant dans sa prison son ex. président Ali Haddad, n’a pas laissé indifférent les citoyens et l’opinion publique. Le Forum des chefs d'entreprises (FCE) a, ainsi, rendu public un communiqué, signé par le Président du FCE par intérim, Moncef Othmani, à travers lequel les chefs d'entreprises ont réitéré " leur soutien total" aux revendications légitimes exprimées par les citoyens,  on sans relever que l'inscription de la crise politique dans la durée allait porter atteinte à la situation économique du pays et entraver, partant, le développement des entreprises économiques nationales qui ont "difficilement commencé à reprendre et dont les dirigeants sont animés par une volonté forte et sincère à développer l'économie nationale et contribuer à la prospérité des citoyens". Clairement, le FCE a mis en garde contre les "répercussions très négatives" du prolongement de la crise politique sur la situation économique du pays. tout en insistant, dans leur communiqué, sur la nécessité d'adopter "une approche globale" concernant les réformes économiques, et ce, sur le double plan législatif et institutionnel afin d'ouvrir la liberté d'investir pour tous les opérateurs économiques nationaux, à travers l'élargissement du réseau des PME et des entreprises de sous-traitance, lesquelles constituent une base solide pour l'édification de toute économie forte et pour donner une opportunité plus large aux jeunes entrepreneurs afin qu'il puissent contribuer à la transformation substantielle et historique que vit le pays. L'organisation patronale a appelé, par la même, à "s'éloigner définitivement de l'économie de la rente" et de s'orienter vers une économie créatrice de richesses et de valeur ajoutée, cette dernière étant la soupape de sécurité de la souveraineté politique et économique du pays. Dans ce sillage, les chefs d'entreprises ont salué la position de l'institution militaire tout en lui exprimant "leur soutien" dans ses missions consistant à préserver la stabilité et garantir la réussite de la période de transition. Le FCE a appelé "les enfants du pays, les décideurs au sein et en dehors des institutions officielles à s'unir pour concrétiser les aspirations des citoyens, et ce au service de l'Algérie avant tout".

    Connexion ou Créer un compte