Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    L’Algérie soutient l’Arabie Saoudite face à l'Iran

    C’est un pas boiteux qui engage la diplomatie algérienne dans une voie contraire à ses principes, et qui pourrait avoir de graves conséquences dans un proche avenir sur les relations bilatérales entre l’Algérie et les pays du Moyen Orient, plus que jamais assis sur une poudrière. Le Premier ministre, N/eddine Bedoui, qui a assisté aux deux sommets de la Ligue Arabe qui se sont tenus à Riad vendredi 1er juin, suivis samedi 2 juin à l'aube par un troisième, celui de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), a approuvé au nom de l’Algérie le communiqué final, très hostile à l’Iran. En l’absence d’un gouvernement élu par le peuple algérien, on aurait mieux fait de n’envoyer aucun représentant se faire humilier, du moins ne rien cautionner de leurs travaux. Selon des comptes rendus de ces rencontres, qui ont donné l'occasion au roi Salmane de se livrer à de violentes charges contre le rival chiite de son pays qui est l'Iran, l'Arabie saoudite a reçu vendredi un soutien quasi unanime de ses alliés du Golfe et de ses voisins arabes à l'issue de deux sommets organisés dans la ville sainte de La Mecque à la suite d'attaques qui ont ravivé la tension dans la région. Les trois rencontres sont destinées à mobiliser contre l'Iran qui n'a reçu que le soutien de l'Irak, seul pays qui n'a pas approuvé le communiqué du sommet de la Ligue arabe, très hostile à l'Iran. Notons que le communiqué final du sommet arabe a consacré dix de ses onze points à dénoncer les "ingérences" de l'Iran, son soutien aux rebelles Houthis et ses menaces contre le trafic maritime.

    Connexion ou Créer un compte