Logo

Incarcéré depuis juin 2019, le Moudjahid Lakhdar Bouregaa quitte la prison d’El Harrach

L’année 2020 sera celle de l’apaisement, notamment à travers la libération des détenus incarcérés durant ces derniers mois pour divers motifs, considérés comme délit d’opinion ou politique. Dans ce cadre, le Moudjahid Lakhdar Bouregâa, dont la libération est revendiquée lors de chaque marche des manifestants, a été remis liberté le jeudi 2 janvier. Poursuivi pour "atteinte au moral de l’armée" et "outrage à corps constitué" et placé en détention à la prison d'El Harach depuis juin 2019, l’ancien commandant de l’ALN a rejoint son domicile familial le jeudi 2 janvier, en milieu de journée suite à une décision prise par le juge du tribunal de Bir Mourad Rais. Son procès aura lieu le 12 mars prochain et il comparaîtra en prévenu libre, indiquent ses avocats. Précisant que sa comparution devant le magistrat instructeur ce jeudi 2 janvier n'était pas prévue et qu’ils ont appris la nouvelle de sa libération à travers les médias. Chose qui laisse croire qu’il s’agit d’une décision du président Tebboune.

Site développé par © ARIS WEB DZ | Création site web algérie