Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Maurice Audin assassiné par l’armée française, selon une « intime conviction » d’Emmanuel Macron

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Rania Z.

    Les autorités françaises qui n’ont jamais reconnu que l’armée coloniale a un quelconque lien avec la « disparition » de Maurice Audin, grand défenseur de l’indépendance de l’Algérie, soutenant jusque-là, sans le moindre doute, cette version de l’évasion au moment de son transfert, reviennent à la réalité avec cet aveu de M. Emmanuel Macron au sujet de l’assassinat de Maurice Audin, un aveu qui met fin à plus d’un demi-siècle de négation de ce crime d’Etat. « L'Etat ne cherche plus à imposer sa version », a soutenu M. Emmanuel Macron, annonçant que le grand travail d'ouverture des archives, initié par son prédécesseur François Hollande, allait se poursuivre. Des vérités documentées sur cette sombre période de la colonisation seront, peut être, dévoilées pour la première fois dans l’histoire…

     Le président français Emmanuel Macron a fait part au député et mathématicien français Cedric Villani de son « intime conviction » que Maurice Audin, qui activait pour l'indépendance de l'Algérie, a été "effectivement assassiné par l'armée française". Pour l’histoire, Maurice Audin, jeune mathématicien communiste, soupçonné d’héberger des membres de la cellule armée du Parti Communiste Algérien, a été arrêté à son domicile à Alger le 11 juin 1957, en présence de sa femme, Josette, par des parachutistes, et il ne sera plus jamais revu. Sa femme apprendra dix après son arrestation que son mari s’est évadé lors d’un transfert. Les autorités françaises qui n’ont jamais reconnu que l’armée coloniale aient un quelconque lien avec sa mort, soutenant jusque-là, sans le moindre doute, cette version de l’évasion, reviennent à la réalité avec cet aveu de M. Emmanuel Macron au sujet de l’assassinat de Maurice Audin, un aveu qui met fin à plus d’un demi-siècle de mensonge au sujet de cet ignoble assassinat. Comme d’autres leaders de la Révolution, dont le Chahid Larbi Ben M’hidi, Maurice Audin a été torturé à plusieurs reprises dans une villa d’El Biar, avant qu’on le livre à son bourreau. Dans la Vérité sur la mort de Maurice Audin (Equateurs), le journaliste Jean-Charles Deniau, après une enquête menée notamment auprès du général Paul Aussaresses, avait apporte une réponse cohérente et argumentée sur la liquidation physique de Maurice Audin, dont le corp n’a jamais été retrouvé. Selon ses conclusions, Maurice Audin, 25 ans, a été tué par un sous-officier français sur ordre du général Jacques Massu, patron de la 10e division parachutiste (DP) pendant la bataille d’Alger. Un ordre répercuté par Paul Aussaresses, alors officier de renseignements au 1er régiment de chasseurs parachutistes (RCP), l’un des quatre régiments de la 10e DP. Le président Français Emmanuel Macron a certainement été convaincu par des preuves tangibles qui confirment la thèse de l’assassinat de Maurice Audin par l’armée française. "Oui, j'ai eu l'occasion de m'entretenir directement avec le président Macron (...) Il m'a fait part de son intime conviction que, effectivement, Maurice Audin a été assassiné par l'armée française", a déclaré dans une interview à L'Humanité Cedric Villani, un proche de la famille Audin qui a eu  l'occasion d'honorer publiquement la mémoire du défunt. Ajoutant dans ce sillage que M. Emmanuel Macron lui a annoncé que le grand travail d'ouverture des archives, initié par son prédécesseur François Hollande, allait se poursuivre. Il m'a aussi dit qu'à ce jour, aucune archive ne venait apporter un éclairage décisif sur le sort de Maurice Audin (et) qu'il appartient aux historiens de reconstruire les événements et que l'Etat ne cherche plus à imposer sa version", a-t-il ajouté.

    Connexion ou Créer un compte