Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Islam en France, la bataille de la domination spirituelle a déjà commencé

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Amine T

    Le Débat sur ‘l’Islam en France’ ou de ‘l’Islam de France’, l’intégration des musulmans français ou l’assimilation des musulmans français, Islam et laïcité, salafisme et intégrisme, Islam et terrorisme, tant de concepts labyrinthiques dans lesquels risquent de se perdre cette option du président français qui veut réorganiser, en 2018, l’Islam en France. Et avec tout cela, on n’a pas encore abordé toute  la complexité de l’assimilation de l’Islam en France et les visées hégémoniques, dominatrices, ou le leadership exercé par des pays musulmans qui ont de fortes communautés vivant en France en résidence permanente ou en tant que Français à part entière. Les pays maghrébins, Algérie, Maroc et à un degré moindre Tunisie cherchent depuis toujours à installer leur domination sur cette communauté musulmane pour des raisons diverses. Il y a également l’Arabie Saoudite, les chiites et récemment il y a la montée des turcs. Tout un monde qu’il faudrait gérer. Pas facile, donc, à moins de dissoudre tout ce monde dans un même espace culturel et géographique. Chose impossible quand on sait que toutes les communautés de ces pays musulmans, même si elles ne le feront pas tous autant qu’ils sont, tenteront de résister à l’intégration qui leur ferait perdre leur culture. En tout cas, doucement mais sûrement, la Turquie cherche à tirer le tapis de son côté. M. Recep Tayyip Erdogan reste à l’écoute attentive de l'évolution de l'islam en France. Et s'emploie discrètement mais efficacement à jouer un rôle dans la communauté musulmane, surtout pour chercher à imposer aux européens une adhésion à l’UE. Dans ce sens, M. Erdogan mène une stratégie qui vise à élargir l'influence turque dans la communauté des musulmans en France et resserrer ses rangs autour de lui. Son but est claire, profiter des divisions entre les pays arabes, notamment de l'Arabie saoudite, pour leur damer le pion dans les mosquées et s'insinuer dans la vie publique française comme il le fait dans d'autres pays européens, en particulier en Allemagne. M. Macron aura du fil à retordre avec cette tâche de réorganisation de l’Islam en France. Et il le sait bien, lui qui disait lors d’une récente déclaration, « nous travaillons à la structuration de l’islam de France et aussi à la manière de l’expliquer. Mais je ne dévoilerai une proposition que quand le travail sera abouti. Ma méthode pour progresser sur ce sujet, c’est d’avancer touche par touche ». Le président français veut également, tout comme les turcs le font dans leur recherche domination de la scène, y aller doucement mais sûrement vers cette réorganisation de l’islam en France.

     

     .  

    Connexion ou Créer un compte