Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    "Jil Bouteflika" pour préparer la succession de Bouteflika

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Ayoub C.

    Le geste est osé mais il a été franchi joyeusement par le Secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), Djamal Ould Abbes, en allant sur le campus créer la Coordination estudiantine "Jil Bouteflika". Une surprise qui a désarticulé l’opinion publique et la classe politique, qui reste encore tétanisée et n’arrive pas à faire part de ses réactions, si l’on excepte les quelques voix qui se sont élevées pour dénoncer une politisation de l’université à travers cette coordination. Sinon, la plupart y ont vu un autre acte dans la préparation du 5e mandat de Bouteflika, après le mise en route également de l’élaboration du bilan du président de la République tout au long de 4 mandats (bientôt 20 ans) passés à El Mouradia, ainsi que sa dernière sortie publique pour inaugurer quelques projets à Alger. Pourtant, on peut également entrevoir une autre stratégie qui se met en place à travers toutes ces actions, celle de préparer le terrain au successeur de Bouteflika, qu’il devrait lui-même présenter aux algériens et soutenir sa candidature. La coordination « Jil Bouteflika » est ainsi née, non pas pour tracer la route du 5e mandat, comme on le penserait, mais pour préparer le terrain au prochain président de la République qui sera jeune. Et, justement, c’est vers les jeunes que Djamal Ould Abbes est allé construire la colonne qui portera, avec d’autres colonnes, le successeur « désigné » de Bouteflika vers la présidence en 2019. Même le bilan que le FLN s’attelle à récolter au niveau de toutes les wilayas n’est en soi qu’un signe de fin de parcours de Bouteflika. Il est tout à fait normal de donner un bilan des réalisations accomplies durant ces derniers 4 mandats, avant de partir. D’ailleurs, le slogan de la Coordination « Jil Bouteflika », axé sur quatre mots minutieusement agencés, très révélateurs sur plusieurs plans, chaque mot pour un mandat, du premier jusqu’au dernier (l’actuel mandat), "Paix, sécurité, stabilité et prospérité". Un slogan qui résonne en chaque mot  comme un mandat – bilan de Bouteflika. Les prochaines élections présidentielles seront à la ‘Macron’ ou ne seront pas. Du moins dans la forme. Car dans le fond, la construction du pays se fera dans la cadre de la concrétisation de la feuille de route tracée par le président de la République pour l'horizon 2020-2030", comme l’a laissé entendre M. Ould Abbes lors d'une rencontre, au siège du parti, avec les représentants les six organisations estudiantines affiliées au FLN.

    Connexion ou Créer un compte