Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Des cercueils datant du 4e siècle après Jésus Christ abandonnés dans un parc automobile !

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M

    Deux cercueils funéraires datant de l’ancienne époque romaine, entre le 4ème et 5ème siècle après Jésus christ, découverts au début du mois de juin dans la commune de Ouled Rahmoune, à Constantine (El Khroub), se trouvent abandonnés dans le parc automobile communal. Après la découverte, lors de travaux de renouvellement du réseau d’alimentation en eau potable de cette localité, les responsables locaux n’ont pas trouvé mieux que de mettre ces deux cercueils dans un parc autos, exposés à tous les facteurs qui peuvent dégrader davantage les deux cercueil vieux de plusieurs milliers d’année. Une aberration de laisser périr cette découverte dans l’indifférence, déplorent des spécialistes. Et on est bien heureux qu’on ait décidé l’arrêt des travaux dans le périmètre de la découverte des cercueils en question, qui a été délimité et protégé, en attendant l’envoi d’une équipe d’archéologues, qui devaient pourtant se déplacer immédiatement sur les lieux pour protéger les deux cercueils et approfondir les recherches à l’endroit indiqué. Car, il est très probable qu’il s’agisse de tout un cimetière qui se trouvait en cet endroit, dont les traces risquent de disparaître à jamais s’il n’y a pas une prise en charge sérieuse et rapide. En tout cas, cette indifférence montre à quel point les autorités ne montrent pas grand intérêt à cette filière archéologique, très riche en histoire et en culture. Selon des témoins, un seul des deux cercueils a été trouvé dans un état encore relativement bon, alors que le second ne se trouvait pas dans un bon état, presque cassé en plusieurs morceaux. Plus énigmatique encore, les deux cercueils étaient vides lorsqu’on les a trouvés !? Où sont passés les ossements des deux corps, qui pouvaient permettre de déterminer relativement, grâce à la technologie de la datation au carbone, à quand remonte la période de leur enterrement ? Des questions qui restent sans réponses et qui ne semblent pas déranger outre mesure les consciences des responsables. Pourtant, il est très probable qu’il existe des pilleurs de tombes, qui prennent ce qu’ils trouvent dans ces endroits et les revendent au prix forts aux étrangers. Aux dernières nouvelles, on attend des orientations pour transporter les cercueils dans une des salles d’exposition du musée national Cirta, à Constantine. D’ici là, la découverte archéologique est classée dans la rubrique de l’oubli. On les trouve partout : Tipasa, Guelma, Djemila,Timgad, Tiddis, et la seule visite de ces vestiges justifierait un voyage touristique en Algérie. Touristique dites-vous ?

    Connexion ou Créer un compte