Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    L’exclusion du Front Polisario des 3e jeux africains de la jeunesse réjouit le Maroc

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Ayoub C.

    A Alger on n'a pas encore pipé mot au sujet de cette surprise qui fait que Le Maroc est le grand gagnant des 3e jeux africains de la jeunesse. Pas sur le plan sportif, bien sûr, puisque les épreuves viennent à peine de commencer, mais sur le plan diplomatico-politique. Les marocains se réjouissent, non pas parce que leurs athlètes ont obtenu beaucoup de médailles mais à cause de la non participation du Front Polisario à ces jeux, et qui se tiennent où, à Alger, le principal soutien de la cause sahraouie. Le problème du Sahar Occidentale n’est pas pour autant enterré mais les marocains ont de quoi tirer grande satisfaction. D’après le ministre de la Jeunesse et des Sports marocain, dans une déclaration aux médias, il a fait savoir que le Front séparatiste du Front Polisario ne participerait pas aux troisièmes Jeux africains, qui se tiennent actuellement dans la capitale algérienne du 18 au 28 juillet, à la suite de la présentation par le Maroc d’un dossier qu'il a qualifié de ‘‘travail sérieux, logique et réaliste pour prouver que la Front Polisario n’a pas le droit de participer’’. Le ministre de la Jeunesse et des Sports marocain a expliqué l'exclusion du Polisario par le fait que les responsables internationaux supervisant l'organisation de l'événement ont été convaincus de l'illégitimité de la participation au Polisario, parce qu'il n'est pas membre des Nations Unies et encore moins du Comité International Olympique. Il a ajouté que ‘‘le Maroc a réussi à exercer son droit malgré les manœuvres des opposants à cette exclusion’’, comprendre par là l’Algérie. Le Maroc, qui participe aux troisièmes Jeux Africains avec quelques 204 de jeunes athlètes et une importante délégation de 280 membres, considère qu’il a obtenu une grande victoire à la suite de ce coup, et ne manque pas de tenter de l’exploiter sur le plan diplomatique en rappelant que cela est dû à la position actuelle occupée par le Maroc en Afrique, depuis son retour au sein de l'Union africaine (UA).

    Connexion ou Créer un compte