Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Epidémie de choléra en Algérie : vigilance en Tunisie, au Maroc, au Mali, au Niger et en Mauritanie

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Amine T

    Malgré les tentatives des autorités algériennes d’apaiser les esprits, en affirmant que les cas de choléra enregistrés dans plusieurs wilayas du centre du pays (88 cas suspects dont 41 confirmés enregistrés à Alger, à Bouira, à Blida, à Boufarik et un nouveau cas signalé à Médéa, avec un cas de décès), étaient des cas "isolés et limités à des familles", et que la situation était "maîtrisée", la peur panique se propage plus vite que l’épidémie, et ce en Algérie, où le sujet est sur toutes lèvres, y compris au niveau des régions où aucun cas suspect n’a été signalé, et également hors des frontières. Les pays voisins, en effet, qui ont des frontières communes avec l’Algérie, restent très attentifs aux développements de l’épidémie. Le plus inquiet et le plus exposé des ces pays reste la Tunisie, à cause des déplacements des populations entre les deux pays par voie terrestre. Le Maroc, malgré une frontière fermée avec l’Algérie qui minimise le risque de propagation du choléra, garde un niveau d’alerte élevé. Ainsi que le Mali, le Niger et la Mauritanie, qui ne peuvent pas ne pas rester vigilants, vu les déplacements des populations entre ces pays et l’Algérie, qui plus est ces déplacements se font dans la clandestinité. Enfin, le défi réel consiste à augmenter le volume de prise en charge des malades, puisque l’épidémie peut se propager à travers plusieurs wilayas, surtout qu’elle survient dans un moment se grande mobilité des citoyens (visites familiales à l’occasion de l’Aïd et nombreux déplacements en cette période de congés et de vacances scolaires). Notons également que les causes à l’origine de cette épidémie restent pour le moment inconnues, car les analyses sont toujours en cours au niveau de l'Institut Pasteur sur les aliments consommés par les familles atteintes de choléra, et les résultats "révéleront prochainement les causes réelles de cette épidémie", selon les autorités sanitaires.

    Connexion ou Créer un compte