Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Said Bouhadja : un départ à coups de gifles !

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Amine T

    Le feuilleton ‘Said Bouhadja’ a pris fin, dans la soirée du 28 septembre, avec l’annonce de sa démission quasi officielle dans une déclaration qu’il a faite à Ennahar TV. Depuis quelques jours lebruit courait sur cette démission du président de l’APN, mais le concerné a fait de la résistance, jusque-là. Le SG du FLN, Djamel Ould Abbes avait réuni les députés de son parti pour discuter de l’éloignement de Said Bouhedja, devenu persona non grata après avoir écarté le SG de l’APN, semble-t-il. Said Bouhedja  a démenti sa démission de son poste de président de l’Assemblée populaire nationale (APN), comme cela a été dit au sein de son parti, le FLN. Tentant même de faire valoir l’argument réglementaire, les lois de la République, pour faire entendre qu’il y est à la tête de l’APN et qu’il y reste. Mais, ni la réglementation, ni les lois de la République ne lui ont été d’un grand secours, puisqu’il a fini par annoncer lui-même sa démission par un canal assimilé à un porte voix officielle de la présidence. Ainsi, Said Bouhedja part et emporte son secret avec lui. Sa démission, on lui a forcé la main de la signer, restera une énigme. On ne peut pas croire qu’on l’ait poussé à la démission à la suite de ce geste anodin, en l’occurrence le licenciement du SG de l’APN. En tout cas, la démission du président de l’APN, une fin misérable, un départ à coups de gifles, selon des députés, intervient dans un moment où une vague de limogeages emportent tout sur son passage, les puissants comme les faibles responsables. Les jours prochains peuvent éclairer l’opinion publique à ce sujet, notamment les députés de l’opposition. A moins qu’on fasse taire cette opposition avec de nouveaux postes lors d’une recomposition possible dans les structures de l’APN.   

    Connexion ou Créer un compte