Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Intervention de militaires en retraite dans la vie politique : le MDN lance une offensive foudroyante

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M

    Augurant de lendemains tendus, la guerre par médias interposés a bien commencé entre les membres de la hiérarchie militaire, ceux qui sont en poste et les retraités, d’après ce qu’en disent clairement les réactions de part et d’autre. Après avoir laissé faire tant de commentaires, tant d’analyses tendancieuses sur la situation politique du pays, autour des prochaines élections présidentielles notamment, le ministère de la Défense nationale (MDN) a sorti l’artillerie lourde pour faire taire tout ce beau monde. Usant d’un langage menaçant, à la limite déshonorant, contre ceux qui se sont permis d’exprimer leur opinion et tenter de la transmettre à l’opinion publique au sujet de l’avenir immédiat du pays, le MDN montre clairement sa détermination à les faire taire une bonne fois pour toute. Le général-major Ali Ghediri, très actif ces dernières semaines sur le plan médiatique, livrant des analyses et des interviews qui interpellent tous les hauts responsables du pays, est particulièrement ciblé à travers cette charge publiée dimanche sur le site du MDN. Ainsi que d’autres cercles tapis à l’ombre, selon les précisions du MDN, qui parlent de « machination fomentée par des cercles occultes ». "A l'approche de l'échéance électorale présidentielle, certains individus mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises tentent, par tous les moyens, notamment les médias, de préjuger des prises de positions de l'institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles et s'arrogent même le droit de parler en son nom", note la même source. "En agissant ainsi, ces individus, aigris et sans envergure, qui ne lésinent pas sur l'emploi des moyens les plus déloyaux, visent sans succès à influencer l'opinion publique et de s'affubler de la crédibilité qui leur fait énormément défaut", poursuit le MDN, ajoutant que les auteurs de ces écrits "n'ayant pas trouvé d'échos à leurs interventions récurrentes, diffusées dans les médias, se sont improvisés, pour la circonstance, en experts pluridisciplinaires et ont été, à priori, instruits de s'adresser au Haut Commandement de l'Armée nationale populaire, comme ultime recours". "Ce faisant, ils oublient que les principes immuables qui ont, de tout temps, guidés l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale, font d'elle une institution au service du seul peuple algérien, lequel voit en elle ce rempart inébranlable qui protège l'Algérie contre tous les dangers et lui assure la sérénité et la quiétude", indique le MDN. Tout en réitérant l’attachement de l'Armée nationale populaire à l'ordre constitutionnel, les précisions du MDN soulignent encore que l’Armée « n'a pas de leçons à recevoir d'individus qui n'existent que par les cercles qui les commanditent ». "Enfin, compte tenu de ces agissements récurrents qui ont dépassé, par leur indécence, le seuil de l'intolérable, notre institution se réserve le droit de faire appliquer à l'encontre de leurs auteurs, les mesures légales appropriées", assure le MDN. Et il faut dans ce sens comprendre que le MDN envisage sérieusement d’attaquer en justice des militaires en retraite, auteurs d'articles de presse « ayant fait abstraction de toute considération à l'obligation de réserve à laquelle ils sont astreints (ndlr, la loi n°16-05 du 03 août 2016, qui astreint les officiers supérieurs de l’armée à la retraite à l’obligation de réserve) », selon des précisions publiées dimanche sur le site du MDN.

    Connexion ou Créer un compte