Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Bouteflika installe Belaïz à la tête du Conseil Constitutionnel avant de se rendre à Genève pour des contrôles médicaux

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Amine T

    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika devrait se rendre le dimanche 24 février à Genève (Suisse) pour un court séjour afin d'y effectuer des contrôles médicaux périodiques, d’après un communiqué de la présidence algérienne. Le président Bouteflika a une santé fragile depuis qu’il a été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2013. Une attaque cardiaque qui l’a paralysé, depuis, et dans ses rares apparitions publiques, on le voit sur un fauteuil roulant, sans plus jamais entendre sa voix, lui qui affectionnait les longs discours quand il était en bonne santé. Il y en avait bien des visites de routine, durant ces dernières années, la plus récentes qui a fait l’objet d’un communiqué de la présidence remonte au mois d’août dernier. Mais cette fois-ci, avec l’élection présidentielle du 18 avril 2019, à laquelle Bouteflika est candidat à sa propre succession, ces « contrôles médicaux périodiques » pourraient être exploités par l’opposition, pour montre que le président Abdelaziz Bouteflika, âgé de 81 ans, au pouvoir depuis 1999 ne peut plus aller au-delà du 4e mandat. Notons que, avant de partir à Genève, le président Bouteflika a pris soin de « confirmer » Tayeb Belaïz à la tête du Conseil constitutionnel, qui a prêté serment, jeudi 21 février à Alger, en application de l'article 183 de la Constitution. Soit 11 jours après sa désignation à ce poste clé, le deuxième de rang dans les institutions étatiques, en remplacement du défunt Mourad Belaïz. Ainsi, il peut quitter le pays en ne laissant derrière lui aucune vacance dans les institutions.

    Connexion ou Créer un compte