Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Mise en place d'un comité de suivi des transferts en devises vers l'étrange, après quoi… !

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M

    L’Algérie a été saignée à blanc dans ses ressources en devises, surtout en cette période récente, pendant et avant le Hirak. Dieu seul sait à combien se chiffre le montant des devises transférés à l’étranger par les membres du gang au pouvoir, qui vivaient hors de tout contrôle sécuritaire et douanier. Pis, dites-vous bien, on vient d’apprendre que l’Algérie ne disposait pas d’outils de contrôle et de suivi des transferts en devises vers l’étranger, à partir des banques algériennes, puisqu’on vient tout juste de mettre en place un comité de veille et de suivi, chargé de suivre l'évolution des transferts en devises vers l'étranger, dans le souci de renforcer la vigilance en matière de transactions financières avec le reste du monde, selon un communiqué rendu public, samedi 13 avril, par le ministère des Finances. Après quoi. Un aveu grave, qui renseigne sur la réalité de la déliquescence de l’état durant ces dernières années, où la maffia au col blanc pouvait, donc, en toute impunité, transférer des devises vers l’étranger sans aucun suivi et sans aucun traçage. De sorte, qu’il est très difficile, voire impossible dans certains cas, de cerner avec précision la gravité des dommages qui touchent les réserves en devises du pays. Enfin, maintenant on ne sait si on peut se féliciter ou en pleurer d’avoir ce comité qui a pour mission de "s'assurer que les opérations de transferts en devises par les banques, en tant qu'intermédiaires agréés, sont exécutées dans le strict respect de la réglementation des changes édictée par la Banque d'Algérie, et qui est composé de hauts fonctionnaires du ministère des Finances, de représentants de la Banque d'Algérie (BA) et de représentants de la Communauté bancaire (ABEF), selon la même source.

    Connexion ou Créer un compte