Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Algérie : Les internautes se déchaînent après l’annonce de l’arrestation des deux ex. patrons du renseignement militaire et de Said Bouteflika

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M

    Alors que les partis politiques restent étrangement muets au sujet de cette information donnée par des télévisions privées et non confirmée par aucune partie habilitée, l’arrestation de trois piliers du système Bouteflika, en l’occurrence le frère cadet de l’ex. président Bouteflika et son conseiller spécial et les deux généraux Tartag et Toufik, deux ex. patrons des renseignements militaires, suscite l’espoir, la joie, la suspicion, le doute, dans les critiques qui se sont emparées de la toile et des réseaux sociaux. Sur facebook, les internautes ne restent pas indifférents, car l’information a été suivie par un déchaînement de réactions entre ceux qui applaudissent et ceux qui n’y croient pas, adoptant des avis sceptiques. « Maintenant je peux dormir en paix après l’arrestation des principaux symboles du gang », écrit un internaute. Un avvis partagé par de nombreux autres qui expriment aussi leur satisfaction après ces arrestations qui restent encore à confirmer. « Un sacré coup dans la fourmilière, donné par Gaid Salah, j’applaudis pour une fois et j’attends le dénouement politique », réagit un autre internaute dans le même sens de la joie, tout comme celui qui ira loin en soutenant que « Gaid Salah, l’homme fort du régime, vient d’arrêter Toufik, Tartag et Said ». Dans une autre réaction, un autre s’adresse à une catégorie précise en témoignant, presque, que « le chef d'Etat Major a tenu parole, il est avec le PEUPLE, il veut sauver l'Algérie. Les trois putschistes, les bâtisseurs du système sangsue de l'Algérie, la graine de la France, ceux qui voulaient mettre le pays à feu et à sang, tirer sur le peuple, lâcher la horde des terroristes...je nomme les aventuriers, traîtres à la nation: Said Bouteflika, Mediene et Tartag. QUI MAINTENANT DOUTE DE L'ARMEE? Louisa? Sadi? Bouchachi? Mokri? Ce qui reste c'est du menu fretin, qui va vite se caser dans son petit coin ». Certains sont contents mais restent prudents dans leurs réactions, en soulignant « Oui mais on veut les voir se balancer au bout d’une corde ». quant aux sceptiques, ceux qui ne croient pas à pareille développement des évènements, même si l’information sera confirmée par des parties compétentes, notamment les parquets militaire et civil, ils tiennent à apporter leur grain de sable dans la machine. Il en va ainsi de ce commentaire qui dit que « c’est trop beau pour être vrai, les gens ne font plus confiance à rien ». « Pourquoi la télévision nationale passe sous silence un évènement aussi important ? », relève un autre commentaire. D’autres croient dur comme fer qu’il s’agit seulement d’effet d’annonces pour « essayer seulement de ralentir le mouvement ». versant dans ce sens, un autre commentaire soutient que « cela ne va pas au-delà de l'effet d'annonce tout juste ( selon ses initiateurs du moins ) susceptible de donner le change. Qu'à cela ne tienne, le mouvement citoyen n'en a cure, sa feuille de route reste non négociable, ils partiront tous ». Hafidh Derradji conclura, lui, sur sa page facebook, en soulignant « arrêter de prendre le peuple pour un  idiot, ces arrestation constituent, certes, une marque qui fait la différence dans l’histoire de l’Algérie, mais c’est un non évènement devant le mouvement populaire qui s’est révolté contre le système et qui exige son départ en entier, puis rendre des comptes et bâtir une nouvelle Algérie, les arrestation et les enquêtes qui ciblent les hauts responsables n’arrêteront pas le Hirak, qui continuera jusqu’à la satisfaction de toutes ses revendication, parce que la victoire d’un gang sur un autre n’est pas la victoire du peuple qui veut vaincre pour faire régner l’état de droit, les valeurs de la liberté et la justice sociale. Le peuple ne vouera plus aucune adoration pour personne et ne permettra pas la création d’un nouveau saint ». pendant ce temps, le Général de Corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a effectué samedi une visite à la 2ème Région militaire à Oran, où il a inspecté et inauguré des projets réalisés dans le cadre du plan de développement des différentes forces, comme l’indique le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

    Connexion ou Créer un compte