Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    13e vendredi ou « vendredi 13 », un présage pour le pire ou le bonheur et la chance

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M

    Le peuple algérien va encore sortir ce vendredi pour la 13e fois consécutive pour dire au système « dégage ». Pas de doute là-dessus, reste seulement à connaître de quelle couleur sera fait ce vendredi 17 mai. Un vendredi 17, mais il sera bel est bien un « vendredi 13 » dans la chronologie des manifestations des algériens contre le système. De la superstition dans l’air, donc, présageant du pire comme du bonheur et de la chance de trouver enfin une lueur de solution à la crise politique que vit l’Algérie, avant qu’elle ne se transforme en crise multidimensionnelle. Les américains, qui ont lancé par leur ambassade à Alger, un bulletin d’alerte en direction de leurs ressortissants, pour les prévenir de prendre toutes leurs précaution en cette période dans leur déplacement et toutes leurs démarches. Une superstition des américains qui n’ont donné, jusque-là, aucun bulletin d’alerte depuis le début des manifestations en Algérie ? Probablement que ce bulletin d’alerte repose sur des renseignements qui font état de risques accrus en Algérie, mais on espère qu’ils se sont trompés dans leur analyse de la situation en Algérie, qui restera « Silmia » (pacifique) jusqu’au de l’espoir. L’armée est là pour veiller à ce qu’il n’y ait aucun débordement, et que « pas une goutte de sang ne coulera », comme l’a signifié le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah. L’armée te le peuple sont unis dans cette épreuve difficile que traverse le pays, et les manœuvres dangereuses qui tentent de créer la zizanie ne réussiront pas dans leurs funèbres desseins. L’armée est restée muette durant ces derniers jours mais des messages forts, des rugissements, ont été entendus par le peuple, notamment à travers ce vaste coup de filet dans le milieu des hauts responsables, une soixantaine, qui ont défilé ce jeudi 16 mai devant le tribunal de Sidi M’hamed. Parmi eux, l’ex. Premier ministre, Ahmed Ouyahia, qui devient un client de ce tribunal et qui ne pourrait pas s’en sortir indemne. Ainsi que tous les autres ministres et ceux qui suivront, car à un moment donné, ils se croyaient tous au-dessus des lois, et ils ont fait tout ce qui n’était pas permis. 13e vendredi ou vendredi 13, la chance ne peut que sourire à la révolution du sourire.

    Connexion ou Créer un compte