Aujourd'hui: heure:
    A+ A A-

    Le directeur général de ‘Ooredoo’ expulsé par les autorités algériennes

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Ayoub C.

    L'Algérie a décidé d’expulser le directeur général du Qatar Ooredoo Nikolai Bekers suite à une décision arbitraire d'expulser 900 travailleurs et employés de l'entreprise. Selon des sources concordantes, c’est le président Tebboune en personne qui a pris cette décision à la suite d’une plainte des travailleurs à propos de la décision de mettre sur le carreau 900 employés algériens sans avertissement préalable ni motif juridique ou professionnel, et il se trouve encore que l'entreprise jouit d’une bonne santé financière (son activité dépasse le milliard de dollars et 12 millions d’abonnés). D’où des soupçons d’une certaine volonté de semer le trouble et le désarroi en Algérie. D’autres soupçons d’intelligence avec un pays étranger (espionnage) pèsent  sur le comportement du DG d’ooredoo durant cette période sensible traversée par l’Algérie. Les services de sécurité avaient entamé dans la matinée du mercredi 19 février le processus d'expulsion du directeur général de la société Qatarie Ooredoo, Nikolai Bekers, en exécution des ordres des plus hautes autorités algériennes. La société Ooredoo a préféré garder des réserves avant de réunir toutes les informations nécessaires et se prononcer sur cette affaire. Pour le moment, on ne dit pas au profit de quel pays il menait des activités d’espionnage, mais l’on note que la décision d’expulsion intervient quelques jours à peine avant la visite du souverain Qatari en Algérie prévue dimanche prochain, en vue de discuter avec le président Tebboune d'un certain nombre de dossiers, y compris les investissements qataris en Algérie, en plus de la situation en Libye". En tout état de cause, cette expulsion qui a été saluée par l’opinion publique s’avère un message fort au souverain Qatari, l’Algérie ne pardonne pas quand on joue sur le fil sensible de sa souveraineté.

    Connexion ou Créer un compte