Aujourd'hui: heure:
    A+ A A-

    L’île de Cabrera algérienne ou espagnole ?

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Mouloud M

    Les algériens jubilent sur les réseaux sociaux, ces deux derniers jours : l’île de Cabrera fait désormais partie intégrante de l’Algérie. Vrai ou faux ? Il y a du vrai et du faux dans cette affirmation. Selon un point de vue officiel des algériens, l’île de Cabrera se situe dans ses eaux territoriales en Méditerranée. Et, c’est ce qui a été fait, en avril 2018, lorsque l'Algérie a décidé unilatéralement de retracer la délimitation de ses eaux territoriales en Méditerranée qui jouxtent l’archipel des Baléares. La délimitation de la zone économique exclusive établie par l’Algérie au large de ses côtes englobe une partie des eaux du parc national de l’île de Cabrera. A quelques brasses à la nage des côtes de Majorque. Cela éviterait à l’avenir aux harragas algériens les longues traversées de la Méditerranée, car ils n’ont plus qu’à se rendre sur l’île de Cabrera et rejoindre à l’aise l’île de Majorque ou d’autres îles des Baléares, l’Espagne en somme. Pour le moment, l’île de 15, 69 km2, un parc terrestre et maritime protégé depuis 1991, est déserte, sans aucun habitant, mais cela ne saurait tarder pour qu’elle soit peuplée quand l’Algérie en aura officiellement la souveraineté. Car, Madrid est en désaccord avec l'Algérie sur le tracé de la frontière maritime entre les deux pays en Méditerranée, selon les propos de la chef de la diplomatie espagnole qui devait se rendre le mercredi 26 février à Alger pour discuter, justement de ce tracé de la frontière. Le rendez-vous a été annulé et une tension semble s’installer dans les relations entre les deux pays. Pas seulement à cause de ce tracé des frontières maritimes mais également à cause des positions de l’Espagne dans le dossier du Sahara occidentale, l’une de ses colonies. Rappelons, donc, que l'Algérie a décidé unilatéralement en avril 2018 d'une nouvelle délimitation de ses eaux territoriales en Méditerranée qui touche à l'archipel espagnol des Baléares. Selon le quotidien El Pais, le nouveau tracé englobe même l'île de la Cabrera, située à une dizaine de kilomètres au sud de l'île de Majorque. Dès son arrivée au pouvoir en juin 2018, le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez a «répondu à cette prétention, car pour le moment c'est une prétention algérienne», a déclaré la ministre. Selon le droit maritime international, a-t-elle déclaré, «quand tes eaux territoriales chevauchent celles de ton voisin, cela doit donner lieu à négociation, et dans la pratique, ces négociations durent très longtemps». «Ce que nous avons fait est d'exprimer notre désaccord (pour) obliger l'autre partie à démarrer une négociation. Et cette négociation, depuis 2018, n'a pas eu lieu», a-t-elle expliqué. La question des frontières maritimes est également un sujet de désaccord entre l'Espagne et le Maroc, où Mme Gonzalez Laya s'est rendue fin janvier. Il faut, ainsi, attendre l’aboutissement des négociations, qui n’ont pas encore démarré, pour affirmer que l’île de Cabrera est algérienne.

    Connexion ou Créer un compte