Aujourd'hui: heure:
    A+ A A-

    Unité Covid-19 du CHU Constantine : une enquête ministérielle et un silence incompréhensible ?

    • Catégorie : actualités
    • Écrit par Ayoub C.

    Aucune suite dans l’affaire scandaleuse survenue à l’unité Covid-19 du CHU Constantine et dévoilée par une vidéo qui a circulé sur facebook. Rien, aucun résultat dix jours après l’envoi d’une commission d’enquête ministérielle au CHU Constantine pour situer les responsabilités et les erreurs de gestion au sujet d’une déplorable prise en charge des malades atteints de Covid-19, révélée par une vidéo relayée sur le réseau social Facebook, montrant des malades livrés à leur sort, l’un a été découvert dans la matinée mort par l’un de ses proches sans aucune assistance médicale au niveau du service en question totalement déserté durant la nuit. Que se passe-t-il ? Pourquoi le ministère n’a pas donné suite à cette enquête ? Tant d’interrogations qui ouvrent la voie à toutes les supputations, et qui ont amené certains à faire le parallèle avec la commission d’enquête envoyée à Ras El Oued suite au décès d’une femme enceinte, médecin à l’hôpital de la dite ville, et qui a donné lieu à une décision immédiate de suspension du directeur de l’hôpital, peut être même avant que la commission en question ne rédige son rapport !? Pourquoi dans le cas de Ras El Oued, le ministère a réagi avec célérité en donnant suite aux résultats de la commission d’enquête, alors que l’affaire du CHU Constantine reste couverte d’un voile gênant ? Les responsabilités sont pourtant claires, selon des sources du CHUC, qui incriminent le directeur général par intérim, son  staff et d’autres membres de la commission Covid-19, qui n’ont pas été à la hauteur de leur mission. Il s’agit d’une affaire de mauvaise gestion ou mauvaise organisation, selon les conclusions de l’enquête préliminaire, qui a fait ressortir « des dysfonctionnements et des failles dans la gestion ». Car les malades sont livrés à eux-mêmes durant la nuit par manque de personnel assurant le service à partir de 22h jusqu’au matin, assurent nos sources. Aucune équipe n’est désignée pour assurer le travail de nuit. Il y a également le lieu choisi pour accueillir cette unité Covid-19, le service pédiatrie, qui ne convient pas du tout aux soins des malades de covid-19, notamment à cause du faible débit d’oxygène qui a contraint les chargés des soins à s’approvisionner en bouteilles d’oxygène pour assurer la respiration artificielle aux malades. On susurre que les jours du DG du CHUC sont comptés, et qu’il ne s’agit que de temps pour lui trouver un remplaçant et le dégommer, mais il est indispensable de mettre les choses au clair et publiquement. Et quel sort réserver aux cinq employés suspendus d’une manière conservatoire. Sont-ils définitivement ou seront-ils réhabilités ? Là aussi il faut faire la part des choses et rapidement. Faut-il attendre que d’autres vidéos soient relayées sur le réseau social Facebook ? Certains affirment avoir cinq autres vidéos, les unes plus choquantes que les autres, en matière de prise en charge des malades au niveau de l’unité Covid-19.             

    Connexion ou Créer un compte