Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Critiques acerbes du wali contre les élus du chef-lieu de wilaya

    • Catégorie : infos
    • Affichages : 428

    Commission d’enquête ministérielle attendue à l’APC de Constantine

     

    Les communes doivent compter sur leurs propres ressources financières pour se prendre en charge sur tous les plans y compris sur le plan des salaires des employés. Plus question de faire appel au trésor public. D’énormes difficultés se profilent à l’horizon pour des communes habitués à « manger en dormant ». Comment faire ? La question lancinante est sur toutes les lèvres, la déroute des communes est imparable sans le soutien du trésor public. Et, même la hausse des loyers des biens des communes, des hausses qui peuvent aller jusqu’à 1000 %, ne peuvent régler le problème d’argent auquel seront confrontées les communes. Des communes en mal d’imagination, habituées à prendre l’argent dans les caisses du trésor public, consommer près de 90 % dans la masse salariale, et faire tourner quelques petites bricoles, ne peuvent rien faire dans le sens d’une dynamique qui voudrait les faire sortir de l’assistanat. Selon toute vraisemblance, tout le poids de cette nouvelle forme de gestion est mis sur les épaules des secrétaires généraux des communes. Evacuant le rôle des élus locaux, jugé négatif, les walis ont instruit les secrétaires généraux des communes de prendre en charge toutes les questions financières. Quelles missions, alors, pour les élus locaux ? Rien, les élus locaux doivent se mettre au service de l’administration. D’importants changements sont en vue dans la gestion des collectivités locales, et si les élus locaux n’ont l’envergure pour s’imposer, ils vont faire de la figuration dans le décor qui se met en place. Bien sûr, il faut reconnaître que les élus locaux ont toujours fait de la figuration, c’est un rôle qui leur sied sur mesure, mais on peut dire adieu à la démocratie, même si celle-ci n’était que de façade. En tout cas, pour prendre en exemple la troisième commune du pays, « Une commission d’enquête dépêchée par le ministère de l’Intérieur sera à Constantine dans les prochains jours, pour faire la lumière sur la gestion des élus locaux », a révélé le wali qui é déclaré la guerre aux assemblées locales élues et à cette assemblée en particulier. Le wali a, dans ce sens, fait part de sa très grande déception face aux projets annulés dans le cadre du Plan Communal de Développement (PCD) à cause d’un retard dans la transmission des dossiers techniques à la Direction de la planification. « La Commune du chef-lieu de wilaya de Constantine a bénéficié d’une enveloppe financière de 700 milliards de centimes, qui a été gelée par la faute d’un manque de sérieux de la part des responsables locaux », soutient dans ce sens le wali de la wilaya de Constantine. On attendra les prochains jours pour voir les développements de ce conflit. Rappelant que plusieurs élus de la commune de Constantine, dont l’ex. maire, ont été jugés, d’autre attendent leur jugement, dans des affaires de corruption.

    Connexion ou Créer un compte