Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Personne pour écouter Maduro à Alger !?

    • Catégorie : infos

    Le président vénézuélien a effectué une escale à Alger avec en poche un projet, celui de ne plus vendre pétrole et gaz en dollar…

     L’Algérie n’a pas accordé trop d’honneur au président du Venezuela, Nicolas Maduro Moros, qui a effectué samedi 9 septembre une escale « technique » à Alger. Il a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international Houari Boumediene, par le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja. Notons que la dernière visite d’Etat effectuée par Maduro en Algérie remonte au mois de janvier 2015, et il été accueilli à l’aéroport international Houari Boumediene par le président du Conseil de la nation,  Abdelkader Bensalah, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal et des membres du  gouvernement.  Cette fois-ci, c’est bien un accueil froid qu’on a réservé à Alger au président du Venezuela. Un Etat pourtant ami de l’Algérie, membre de l’Opep et qui passe par des difficultés économiques, tout comme l’Algérie à cause de la chute du prix du baril de pétrole. Ajoutant cet autre détail qui expliquerait le pourquoi de cet accueil froid, cette gêne des autorités algériennes, c’est que le président vénézuélien n’est en odeur de sainteté avec les Etats-Unis de Trump, qui a pris décidé des sanctions contre le régime du président Maduro, interdisant aux banques américaines de financer la dette émise par le gouvernement vénézuélien sous forme de bons du Trésor. Et, en répliquant à ces sanctions US, le président vénézuélien Nicolas Maduro tente de s'affranchir du dollar et a annoncé son intention franche de vendre pétrole et gaz en toute sorte de devises, à l'exception du billet vert. Nicolas Maduro entend libérer l'économie du système impérialiste américain en vendant les ressources du pays, pétrole et gaz notamment, en yuan, en yen, en rouble ou autres, tout excepté en dollar. En quelque sorte, il veut lancer une nouvelle ère du commerce extérieur qui vise à étouffer le dollar, et il n’est pas exclu que cette escale « technique » à Alger servait à sonder la température d’Alger vis-à-vis de son projet. Il a eu la réponse. Personne pour l’écouter à ce sujet à Alger. En tout cas, le Venezuela espère être le premier pays à conclure une vente de pétrole en yuan avec la chine. 

    Connexion ou Créer un compte