Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Le Nikab interdit dans les écoles algériennes

    • Catégorie : infos

    Le nouveau règlement intérieur des établissements scolaires qui met en application ou impose un « code vestimentaire » fait des vagues.

     La colère est dans les rangs des élèves, en premier lieu, habitués à des coupes de cheveux assez singulières et qui se retrouvent renvoyés au pas de la porte d’entrée des écoles, CEM et lycées. Ainsi que les jeunes portant des pantalons déchirés, des pantacourts également déchirés aux genoux, qui n’ont plus droit d’accès aux écoles. Les filles ne doivent pas se maquiller, ni porter de jupes trop courtes, ni collants, sinon elles seront renvoyées. Jusque-là, même si l’application de ce règlement rencontre des difficultés, il existe une disposition qui risque de provoquer une tempête, plus que ce qu’on a vécu avec la besmalah, dans une société soit dit « conservatrice », en l’occurrence cette condition un peu floue qui impose aux élèves de ne pas « voiler » leur identité. Est-ce une interdiction du port du voile dans les écoles algériennes ? Non, précisent les cadres du secteur, cette condition se limite aux filles qui porte le Nikab, le seul habit qui peut réellement poser problème sur le plan de l’identité de l’élève. Le Nikab peut cacher l’identité de l’élève et il est, donc, interdit dans les écoles algériennes. On ne veut pas le dire ou le mettre textuellement, mais c’est le Nikab qui est visé par cet article du règlement intérieur des établissements scolaires. Il n’y en a pas beaucoup de filles qui vont à l’école et qui portent le Nikab, mais elles existent, et le problème va se poser avec ces filles à la burqa. Est-ce que les écoles devraient réglementer la façon dont les jeunes s'habillent et se coiffent ? Les directeurs d’établissements scolaires et les enseignants disent qu’ils sont « fatigués de dicter la discipline à la place des parents ». Certains proposent d’adopter ou décréter le port uniforme, qui présente selon plusieurs avantages, l’élimination le problème de la différence des classes sociales au sein des écoles, car tous les élèves seront habillés de la même façon, comme cela se fait en Angleterre, en Egypte et d’autres pays encore. Mais il s’agit là de faux débats, car l’essentiel c’est d’améliorer l’acte pédagogique et le savoir.  

    Connexion ou Créer un compte