Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Bouteflika-Merkel : un dénominateur commun, le 4e mandat

    • Catégorie : infos

    La démocratie allemande est un exemple qui a toujours soutenu les motivations des mandats successifs du président Bouteflika, même si entre les deux démocraties il y a plus d’un siècle à parcourir et une visite officielle à organiser, du côté d’Alger, pour recevoir la chancelière qui entame un 4e mandat au pouvoir   

     Le président Bouteflika invite la chancelière Merkel, un message clair à l’opposition qui crie sur tous les toits à la vacance du pouvoir en Algérie, surtout après le report de la visite que devait effectuer en Algérie Mme Merkel, qui a donné l’occasion à l’opposition d’accentuer la pression sur la maladie du président qui le rend incapable de recevoir des hôtes étrangers. Cela laisse ainsi entendre que le président est bien là. Donc, alors que la visite officielle que devait effectuer la chancelière allemande, Angela Merkel, le 20 février dernier à Alger demeure encore en suspens, après le report en dernière minute de cette visite, pour cause d’indisponibilité temporaire du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, due à une bronchite aiguë, une nouvelle invitation lui a été adressée mardi 26 septembre pour se rendre en Algérie. C’est à travers un message de félicitations à la Chancelière allemande, Angela Merkel, à l'occasion de la victoire de son parti politique aux dernières législatives, que le président Bouteflika lui a lancé une invitation à effectuer une visite officielle en Algérie. "C'est avec un plaisir réel que j'ai appris la victoire de votre parti  politique aux dernières législatives allemandes, ce qui ouvre, si heureusement, la voie à votre reconduction à la Chancellerie de votre pays ami", écrit le Président Bouteflika dans son message. "Au cours des dernières années, l'Algérie et l'Allemagne, sous votre direction, ont su consolider et élargir leur coopération bilatérale dans plusieurs domaines et ont ouvert également de nouvelles perspectives pour l'approfondissement de ces liens, au bénéfice de nos deux peuples", relève le président de la République. "C'est dans le but de concrétiser ensemble ces perspectives prometteuses pour l'amitié et la coopération algéro-allemande et de poursuivre avec vous le dialogue fructueux que nous avons déjà noué, que j'ai grand plaisir à vous inviter à effectuer une visite officielle en Algérie à une date dont nous conviendrons par voie diplomatique", indique le chef de l'Etat. Pour rappel, La chancelière allemande, Angela Merkel, devait s'entretenir, au mois de février dernier, avec des responsables algériens de la question des flux migratoires d'Afrique vers l'Europe et de questions de sécurité. Reste maintenant à savoir qu’elle serait la réaction de la chancellerie allemande face à cette invitation.

    Connexion ou Créer un compte