Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    TLS Contact « blanchi » par les autorités françaises

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Ayoub C.

    Le marché de l'externalisation des demandes de visas pour la France fait saliver beaucoup de monde à Alger, où les candidats qui aspirent à prendre la place de TLS Contact sont très nombreux. Ils sont peut être, pour certains d’entre eux, à l’origine de la rupture de son contrat avec les autorités françaises. Hélas, personne ne possède la moitié de ses capacités dans le traitement des dossiers des demandeurs de visas, de l’aveu même de diplomates français. Ainsi, TLS Contact devrait voir son contrat renouvelé…

     Après avoir été « noirci » par une vaste campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux, avant de voir son contrat rompu par les autorités françaises, TLS Contact, prestataire externe de traitement des demandes de visa pour la France en Algérie, semble revenir dans les bonnes grâces des diplomates français. Selon ce que rapporte l’hebdomadaire « Maghreb confidentiel », TLS Contact serait en passe d’être reconduit dans sa mission de collecte des dossiers de visas pour la France.  « Plusieurs éléments de la ‘consultation’ de l’ambassade de France favorisent sa reconduction », relèvent la même source. Pourtant, les autorités françaises ont précipité, le 28 juin dernier, la fin du contrat de prestations de service qui lient les trois consulats généraux de France en Algérie avec le prestataire TLS contact pour le recueil des dossiers de demandes de visas. « L'objectif est de mieux prendre en compte les nouveaux paramètres de la demande algérienne de visas et d'améliorer encore les conditions d'accueil des demandeurs de visas en Algérie, en assurant notamment un contrôle plus efficace des calendriers de rendez-vous et une maîtrise des délais d'attente », soulignait un communiqué de l’Ambassade de France en Algérie, rendu public au mois de juillet dernier. Cela laisse entendre que le prestataire de service TLS Contact n’avait rempli sa mission convenablement, comme l’exigeait le cahier de charge convenu entre les deux parties. Il reste seulement que le contrat prévoit des clauses quant à la résiliation, et cet opérateur demeure encore compétent jusqu'au 31 janvier 2018. En parallèle, les autorités françaises ont lancé un avis d’appel d’offres pour s'assurer les services d'une autre société pour le recueil des dossiers de visas. Le délai de cet avis d’appel d’offres arrive à terme le lundi 13 novembre 2017, et les autorités françaises semblent regretter d’avoir « dégagé » TLS Contact, certainement au vu des candidats qui se sont manifestés pour le remplacer, notamment VFS Global et BLS, sans avoir la moitié de ses capacités de traitement des dossiers de demandeurs de visas. Pour mémoire, TLS Contact avait fait l’objet de graves accusations de la part des citoyens, qui parlaient d’arnaques et défaillances du système, affirmant les demandeurs de visas algériens qui s'adressent à TLS contact font état de délais très long pouvant aller jusqu'à 12 mois et plus pour l'obtention d'un rendez-vous de dépôt des dossiers, sans compter des conditions d'accueil qualifiées d’inadéquates. De son côté, le 30 mai dernier, TLS contact avait alerté l’opinion publique sur site web en précisant que des « personnes malhonnêtes sévissent sur les réseaux sociaux, dans certaines agences de voyage et dans des cybercafés » et « prétendent pouvoir obtenir des rendez-vous au centre TLS à une date rapprochée ou assurer que le visa sera accordé, moyennant naturellement une rétribution financière, grâce à leurs « relations privilégiées » avec le consulat ou le prestataire TLS ». «Il s'agit en réalité d'escrocs qui tentent d'abuser de votre crédulité », avertissait TLS contact. Les autorités françaises se sont-ils rendues compte que TLS Contact disait vrai, et que des gens malhonnête ont déclenché contre lui cette campagne de dénigrement, probablement pour l’éloigner et prendre sa place. C’est que le marché de l'externalisation des demandes de visas pour la France fait saliver beaucoup de monde à Alger. En tout cas, certaines déclarations de diplomates français laissent peu de doutes à ce sujet, TLS Contact est bel et bien « blanchi » par les autorités françaises. Selon le Consul général de France à Annaba, Patrick Poinsot, il y a certes ce problème de délai assez long pour l'obtention du rendez-vous, mais il n'existe que pour les demandeurs qui n'ont jamais obtenu de visa, ou qui ont obtenu un visa depuis trois ans et plus. «Attention, dira-t-il, il faut relativiser, donner une image exacte à ce sujet, les demandeurs de visa peuvent obtenir un rendez-vous dans un délai autour de 15 jours pour ceux qui ont obtenu un visa ces trois dernières années, d'autres peuvent avoir un rendez-vous en 24 heures, quand l'urgence est signalée. On avance le rendez-vous de visa pour tous les citoyens, pas seulement dans un cadre organisé, chaque fois que c'est nécessaire, quand il y a urgence avec des documents qui le prouvent. Pas moins de 150 rendez-vous de visa sont avancés chaque semaine dans le contexte de l'urgence ». Le même diplomate a presque trouvé des excuses pour TLS Contact, en soulignant que la demande des visas est très forte, précisant que 600 000 dossiers ont été traités dans ce cadre en 2016. Enfin, il a annoncé que le nouveau prestataire qui aura pour mission de traiter les dossiers de demande de visas pour la France devrait entamer son travail au mois d’avril prochain, ce qui laisse croire que TLS Contact doit dans ce sens assumer un prolongement de contrat, naguère fixé au 31 janvier 2018.

    Connexion ou Créer un compte