Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Protecteur contre la rougeole et la rubéole, retour du vaccin de la peur

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Ayoub C.

    Peu d’élèves, très peu, ont été vaccinés, et le ministère de la Santé a été contraint de reprendre tous les lots de vaccins. C’était au mois de mars 2017, et cette année la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole qui concernera les élèves des cycles primaire et moyen, âgés entre 6 et 14 ans, sera lancée durant les prochaines vacances d’hiver, soit à partir du 21 décembre 2017. Cette année, les autorités ont choisi de ne pas aller dans les écoles pour vacciner les élèves, afin d’éviter la confrontation et le refus collectif des parents, car la vaccination se fera au niveau des structures de vaccination des établissements publics de santé de proximité (EPSP). Probablement que cela ne sera pas suffisant pour pousser à la confiance les parents, le vaccin étant devenu indésirable non seulement en Algérie mais à travers de nombreux pays, dont les plus développés, qui ont fini par rendre 8 vaccins obligatoire dès 2018…

                         Le vaccin en milieu scolaire revient cette année alors que le soulèvement quasi général des parents d’élèves contre la vaccination de leurs enfants est encore vivace dans les mémoires. Pour rappel, accentué par des cas de décès d’au moins 7 personnes après avoir été vaccinées, la méfiance vis-à-vis du vaccin  a grandi, poussant tous les parents à refuser catégoriquement de faire vacciner leurs enfants, signant même des décharges qui signifient ce refus aux directeurs d’écoles. Peu d’élèves ont été vaccinés, et le ministère de la Santé a été contraint de reprendre tous les lots de vaccins. C’était au mois de mars 2017, et cette année la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole qui concernera les élèves des cycles primaire et moyen, âgés entre 6 et 14 ans, sera lancée durant les prochaines vacances d’hiver, soit à partir du 21 décembre 2017. Cette année, les autorités ont choisi de ne pas aller dans les écoles pour vacciner les élèves, afin d’éviter la confrontation et le refus collectif des parents, car la vaccination se fera au niveau des structures de vaccination des établissements publics de santé de proximité (EPSP). Tous les moyens ont été mobilisés pour sa réussite, tiennent à insister les autorités sanitaires.

    Les préparatifs de cette campagne qui s'étalera jusqu'au 7 janvier 2018 ont été parachevés pour assurer son bon déroulement, soulignent des responsables du secteur de la Santé, expliquant que les équipes médicales seront renforcées pour aider les staffs des services de la santé scolaire qui supervisent les unités de dépistage et de suivi (UDS) en milieu scolaire. Des centaines de médecins et d’agents de vaccination, des infirmiers et infirmières et des dizaines de psychologues seront mobilisés lors de cette campagne.

    Des campagnes de sensibilisation seront organisées au niveau de toutes les structures de santé de proximité pour informer et sensibiliser les parents d'élèves quant à l'importance de cette campagne, appelant tous les professionnels du secteur, les associations des parents d'élèves, tous les partenaires sociaux ainsi que les médias à y participer à l'effet d'assurer une protection optimale contre ces deux maladies.

     

    La campagne nationale de vaccination contre la rougeole et la rubéole en milieu scolaire s'inscrit dan le cadre du programme national de l'éradication de ces deux affections conformément aux recommandations de l'organisation mondiale de la santé (OMS) et l'avis du comité technique des  experts. 

    Connexion ou Créer un compte