Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Le TRC baptisé du nom de l’icône du Malouf « Hadj Med Tahar Fergani »

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Mouloud M.

    Une véritable gifle au groupe de protestataires qui voulait dissuader les autorités de baptiser le théâtre du nom de Hadj Med Tahar Fergani, sous prétexte que le défunt était musicien et qu’il n’était pas convenable d’inscrire son nom sur le fronton du TRC. D’après eux, il faut donner le nom d’un homme de théâtre au théâtre. Mais, considérant que le défunt Hadj Med Tahar Fergani était un artiste et un homme de culture, les autorités ont ignoré les revendications des comédiens, pour ne pas dire qu’on les a envoyé balader…

     Le Théâtre régionale de Constantine sera baptisé le 4 décembre 2017 du nom de Hadj Med Tahar Fergani, en présence du ministre de la Culture, qui se déplace à Constantine pour donner, le même jour, le coup d’envoi du festival international du Malouf. Ainsi, les comédiens qui ont protesté au mois de mai dernier contre cette option de la baptisation du TRC du nom de Hadj Med Tahar Fergani, décédé le 8 décembre 2016 à l’âge de 88 ans. Les protestataires, parmi eux l’ex. directeur du TRC et presque tous les comédiens du TRC, dont Hakim Dekkar, Djeha, qui se trouve aujourd’hui élu à l’Assemblée communale de Constantine, avaient organisé un sit in devant le TRC en signe de rejet du projet de baptisation du TRC du nom de l’icône du Malouf. Une véritable gifle au groupe de protestataires qui voulait dissuader les autorités de baptiser le théâtre du nom de Hadj Med Tahar Fergani, sous prétexte que le défunt était musicien et qu’il n’était pas convenable d’inscrire son nom sur le fronton du TRC. D’après eux, il faut donner le nom d’un homme de théâtre au théâtre. Mais, considérant que le défunt Hadj Med Tahar Fergani est un artiste et un homme de culture, les autorités ont ignoré les revendications des comédiens, pour ne pas dire qu’on les a envoyé balancer. Au mois de mai dernier, lors de la protestation, l’ex. wali avait tranquillisé les concernés en leur avançant qu’il n’existe aucun du genre, et que ce n’était que rumeur. Mais, il s’avère que l’ex. wali voulait seulement calmer les esprits et gagner du temps, car la rumeur se transforme en réalité en 4 décembre, lorsque le ministre de la Culture Azeddine Mihoubi baptisera le TRC du nom de Hadj Med Tahar Fergani.    

    Connexion ou Créer un compte