Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Cancer du Sein et contraceptifs hormonaux, les femmes face à la vérité

    • Catégorie : infos
    • Écrit par Amine T.

    Les contraceptifs hormonaux permettent d'éviter les grossesses mais augmentent les risques de cancer du sein, selon une étude menée durant onze ans et ayant ciblé 1,8 de femme. Est-ce que cela aurait quelque chose à voir avec la propagation alarmante du cancer du sein en Algérie, un type de cancer, justement, le plus répandu dans le pays avec 11 000 nouveaux cas enregistrés chaque année ? C’est possible, surtout lorsqu’on sait que les femmes jeunes, âgées de moins de 39 ans, sont les plus touchées par cette maladie. C’est-à-dire les femmes en âge de procréer, celles qui recourent le plus aux contraceptifs hormonaux. L’alerte est donnée, les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux (pilule contraceptive) doivent connaître le grand risque qu’elles courent, le cancer du sein…      

     Une vaste étude danoise − 1,8 million de femmes suivies sur près de onze ans en moyenne − retrouve une augmentation de 20 % du risque relatif de développer cette maladie chez les femmes prenant des contraceptifs hormonaux ou l’ayant fait récemment.

    En pratique, les auteurs de ce travail, publié jeudi 7 décembre dans le New England Journal of Medicine, estiment qu’un cancer du sein supplémentaire sera découvert parmi 7 690 femmes prenant ce type de contraception pendant un an. Est-ce que cela aurait quelque chose à voir avec la propagation alarmante du cancer du sein en Algérie, un type de cancer, justement, le plus répandu dans le pays avec 11 000 nouveaux cas enregistrés chaque année ? C’est possible, surtout lorsqu’on sait que les femmes jeunes, âgées de moins de 39 ans, sont les plus touchées par cette maladie. C’est-à-dire les femmes en âge de procréer, celles qui recourent le plus aux contraceptifs hormonaux. En tout cas, l’étude publiée par le très sérieux le New England Journal of Medicine montre qu’après avoir suivi pendant plus de dix ans près de 1,8 million de femmes âgées de 15 à 49 ans et utilisatrices de ce type de contraception, une équipe de chercheurs danois et écossais vient de confirmer cette corrélation que plusieurs analyses avaient déjà évoquée par le passé. L'étude en question précise que le risque relatif de développer le cancer du sein augmente de 20% chez les femmes prenant des contraceptifs hormonaux, ou l'ayant fait récemment.

    Plus précisément, les chercheurs ont mis en évidence qu'un cancer du sein supplémentaire sera découvert parmi 7.690 femmes prenant ce type de contraception pendant un an. Le sur-risque, note l'étude, dépendrait de la durée d'utilisation des contraceptifs hormonaux : si cette dernière est inférieure à un an, le risque est quasi-nul.

     

    Il est également à noter que cinq ans après l'arrêt du traitement contraceptif, ce risque persiste. En Algérie, on a multiplié ces derniers mois les campagnes de sensibilisation en direction des femmes pour les inciter à effectuer des visites de mammographie, afin de s’attaquer d’une manière précoce au cancer du sein, lorsqu’il est découvert tôt, et avoir une chance de le guérir, notamment par ablation du sein, sinon c’est la mort quasi assurée qui attend la malade. L’alerte est donnée, les femmes qui prennent des contraceptifs hormonaux (pilule contraceptive) doivent connaître le grand risque qu’elles courent, le cancer du sein.     

    Connexion ou Créer un compte