Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Piratage : beIN demande la protection de la FIFA contre la chaîne BeoutQ

    • Catégorie : sport
    • Écrit par Amine T

    C’est l’une des armes utilisée par l’Arabie Saoudite dans sa guerre géopolitique contre le Qatar, en l’occurrence la destruction de l’empire médiatique beIN. Et, les premiers ne trouveront pas meilleur moment d’attaque que la Coupe du Monde 2018, qui démarre dans quelques jours en Russie. Une chaîne pirate de l'opérateur Arabst, BeoutQ, un nom révélateur (le contraire du sens beIN en langue anglaise), qui a été créée l’été dernier dans ce but précis en tant qu’arme de guerre pour détruire l’empire médiatique beIN sports, devrait pirater les 64 rencontres du Mondial. Du Coup, beIN panique et se plaint auprès de la FIFA contre l’Arabie Saoudite, principal actionnaire de cet opérateur. Bien sûr, ce n’est pas gratuit, mais pas cher du tout comparé au prix pratiqués par beIN sports, car les utilisateurs devraient payer un peu plus de 100 par an pour profiter de toutes les rencontres de ce rendez-vous mondial du ballon rond. BeiN Media ne compte pas se taire et fait tout pour contrer le piratage, qui n’est pas seulement annoncé chez BeoutQ, mais aussi sur plusieurs chaînes sur Astra et Hotbird.Le groupe qatari pourrait notamment proposer les matchs des équipes arabes gratuitement en Tunisie, au Maroc, en Egypte et... en Arabie Saoudite, mais aujourd’hui que les pays voisins du Qatar, les puissantes monarchies du golf, se soient retournés contre le Qatar, le piratage est presque impossible à combattre.

    Connexion ou Créer un compte