Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) à la CAN 2019 : la technologie arrive, lentement, en Afrique

    • Catégorie : sport
    • Écrit par Anis Z.

    L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) n’est pas appliquée en Afrique, mais il y a de l’espoir pour que cette technique soit imposée dès la prochaine CAN en Egypte. Le VAR sera, en effet, bien utilisée lors de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2019) en Egypte (21 juin-19 juillet). Mais seulement à partir des quarts de finale. La majorité des équipes qualifiées pour la CAN 2019 avait souhaité l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage, lors d'un atelier de travail organisé au début du mois d’avril au Caire, juste avant le tirage au sort de la phase finale, effectué le 12 avril. La Confédération Africaine de Football (CAF) a décidé d'utiliser la VAR, mais seulement à partir des quarts de finale.  « C'est exact », a confirmé le président de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad, depuis la Tanzanie, où il assiste à la CAN des moins de 17 ans. Interrogé sur les raisons de ne pas s'appuyer sur le VAR dès le premier tour, le Malgache a évoqué des raisons techniques. « C'est très difficile à mettre en place », a-t-il lancé. Les quarts ou les demies ou la finale, l’essentiel c’est de mettre en application le VAR durant cette prochaine CAN. Rappelons que les deux rencontres, Maroc-Côte d'Ivoire et Sénégal-Algérie, seront les chocs du premier tour de la CAN-2019, tandis que l'Egypte, pays-hôte, jouera le match d'ouverture contre le Zimbabwe, le 21 juin, selon le tirage. Rappelons que l'Egypte a été désignée en janvier par la CAF nouveau pays-hôte pour remplacer au pied levé le Cameroun, à qui l'organisation avait été retirée en raison de retards dans les travaux. Les matches auront lieu dans six stades, dont trois se trouvent au Caire (Stade international du Caire, stade de la Défense aérienne, stade Al-Salam). Les autres enceintes sélectionnées sont celles d'Alexandrie, de Suez et d'Ismaïlia.

    Connexion ou Créer un compte