Aujourd'hui le :
    A+ A A-

    Un jeu de syndicalistes idiots

    • Catégorie : société
    • Affichages : 356

    SNTF : faire la grève pour faire la grève !

     

    La grève des conducteurs de train, qui a paralysé le trafic ferroviaire du 8 au 17 mai, mérite bien un petit commentaire pour éclairer l’opinion publique sur cette inconscience aveugle de certains syndicalistes, qui se disent défenseurs des intérêts des travailleurs. Des pertes estimées à plus de 10 milliards, une image ternie auprès des clients qui ont payé au prix fort cette grève qui a duré 9 jours, car ces clients ou usagers du rail ont été obligés de recourir aux bus et aux taxis dans leur déplacement quotidien, et cela coûte très cher, et tout cela pourquoi ? Pour rien ! Le deuxième jour de la grève, le DG de la SNTF a appelé les grévistes et leur a proposé un protocole d’accord au sujet de leur revendication ou demande, à savoir le repositionnement des conducteurs de train à un grade supérieur, la majoration du vendredi et des jours fériés à 100 %, l’application de la prime de nuit pour la circulation entre 21h et 5h, la majoration de la prime kilométrique et la prime de surveillance de lignes. Dans ce protocole, rendu publique  à travers un affichage dans les gares, le DG a proposé de demander à un bureau d’études de réviser la classification des cheminots, tous les cheminots sans exception, pas seulement les conducteurs, et quatre autres demandes seront prises en charge dans le cadre de la nouvelle convention collective. Ces propositions ont été rejetées par les représentants des syndicalistes. Ces derniers ont par la suite menacé de déposer une démission collective, refusant d’assurer le service et provoquant un début de crise de carburant dans des wilayas à l’Est du pays, où aucun train n’a été autorisé à circuler, car des grévistes bloquaient la voie ferrée devant tout train assurant le service minimum et conduit par des non grévistes. « Ils font la grève pour faire la grève », nous a déclaré le DG de la SNTF lorsqu’on lui a demandé les causes qui ont poussé les conducteurs à s’engager dans cette grève. C’était difficile à comprendre dans un premier temps, mais tout s’explique maintenant, à la fin de la grève. Parce que, les syndicalistes ont décidé de mettre fin à la grève sans avoir obtenu aucune satisfaction des demandes soumises à la Direction Générale. Après 9 jours de grève, des pertes estimées à plus de 10 milliards, les syndicalistes sont revenus à de meilleurs sentiments et ont accepté le protocole d’accord qui leur a été proposé au 2e jour de la grève !? N’est-ce pas qu’ils faisaient grève pour faire la grève, sinon pourquoi avoir refusé quelque chose et l’accepter 9 jours plus tard ?! C’est fou comme les gens se moquent des autres. Ces syndicalistes devraient rendre compte aux travailleurs au sujet de cette grève bizarre.     

    Connexion ou Créer un compte